Salsa

 

 


N'oubliez pas qu'en parlant de Salsa ou de tout autre style musical d'origine afro-caraïbeénne, on parle de rythmes qui ont tous été créés pour danser. La danse dans les caraïbes n'est pas récente, depuis l'arrivée des Espagnols, de nombreuses chroniques et textes des voyageurs font référence à la culture festive et dansante des Latino-américains. Tout particulièrement pour les cubains, la musique et la danse ont une place spéciale dans la société.

En parlant de salsa, il s'agit donc d'une danse ainsi que d'une musique riche de toutes les sonorités et de tous les rythmes des Caraïbes. Le couple de salseros exécute généralement une multitude de figures et de pas. Cependant, lors de solos, les danseurs peuvent se séparer pour démontrer leur savoir-faire en matière de jeux de pieds. La salsa portoricaine se caractérise par ses figures qui respectent des déplacements linéaires, alors que la salsa cubaine compte plusieurs déplacements circulaires.

On peut donc distinguer un certain nombre de styles, qui ne sont pas à interpréter comme quelque chose de fixe ou de doctrinal, mais plutôt comme un ensemble de caractéristiques qui sont communes à la façon de danser d'une région donnée, et à la façon dont la Salsa y est enseignée. Des exceptions seront toujours là pour confirmer la règle et il n’existe pas une « vérité absolue ».

 

 

 

Bachata

 

Au début des années 1960, en République Dominicaine, la bachata fait partie de la catégorie romantique. Certains latinos parlent même de la musique ’para beber’ (pour boire en écoutant les paroles) par opposition à la musique ’para bailar’ (pour danser et faire la fête). Peu à peu, les rythmes et les mélodies s’enrichissent. Mais surtout, la bachata s’enracine socialement car elle parle de la misère des campagnes ou des quartiers défavorisés, des conflits... Le tout avec, comme toile de fond, un romantisme écorché pour décrire la détresse et les découragements rencontrés avec la femme aimée dans des contextes sociaux et économiques dégradés.

 

Évolution

Le terme « bachata » prend vraiment un sens plus positif avec l’émergence de cette danse dans l’industrie du disque à la fin des années ’80, début des années ’90. Le succès international arrive en 1991, lorsque Juan Luis Guerra sort la chanson "Burbujas de amor", qui se classe en tête de l'Euro Hot 30. Son album est n° 1 dans le monde dans la catégorie "Musiques du monde" , et acclamé par la critique comme par le public. En 1999, l'Espagne se met à danser la bachata, qui se faufile sur les pistes de danse entre la salsa et le merengue... Elle rencontre aussi un intérêt croissant dans d’autres capitales européennes.

 

Musique

La musique se joue à plusieurs guitares, trois ou quatre, accompagnées de percussions, bongo, maracas, guiro et d’une basse. Il est difficile de lui trouver une filiation nette car, comme beaucoup de musiques des Caraïbes, les interférences entre les styles de musique sont multiples et les musiciens de bachata écoutent, voire jouent, de la salsa comme de la guajira et autres.